La sophrologie et la résonance vibratoire

Le moment arrive où le désir de faire un vide en soi se fait sentir. Submergés par le chagrin, le stress, l’amertume, la pression quotidienne, nous ressentons le besoin d’évacuer notre fond intérieur. Nous éprouvons l’envie de revenir à l’état pur et de maintenir un certain équilibre mental. Nous voudrions trouver la paix et vivre en harmonie avec soi-même. C’est souvent une tâche moins aisée, mais il y a des techniques, des exercices et des moyens pour y arriver notamment la sophrologie.



sophrologie et résonance vibratoire

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Le terme provient du grec « sos » qui veut dire « harmonie » ; « phren » qui signifie « conscience » et « logia » qui renvoie à « l’étude ». La sophrologie est donc une science qui fait l’étude de la conscience humaine et permet à l’individu de trouver des ressources en lui-même pour vivre en harmonie.

Si dans les pays anglo-saxons, on parle de l‘hypnose, la sophrologie a pour but de parvenir à un état sensible, entre veille et sommeil. Elle amène l’individu à stimuler maintes capacités qu’il ne soupçonne pas lui-même. La pratique permet l’amélioration de la qualité de vie sur les points psychologiques et physiques.

Cette pratique d’ailleurs prend essentiellement appui sur des exercices de respiration et la visualisation des images apaisantes. Elle fait partie des brèves thérapies et se travaille sur de long terme.

Il s’agit d’une inspiration des disciplines orientales notamment le yoga ou encore le zen. C’est une méthode de relaxation très dynamique qui a pour objectif principal de transformer les angoisses ou les phobies en pensées positives.

Pourquoi pratiquer la sophrologie ?

Cette discipline renferme plusieurs bénéfices. Un peu comme l’hypnose, elle favorise une bonne gestion de la douleur. Les dentistes s’y sont donc intéressés en premier. Plusieurs centres de traitement de douleur y font également appel pour détendre leurs patients pendant un accouchement ou une opération.

La douleur, comme on le sait, est véhiculée par les nerfs jusqu’au niveau du cerveau. A ce stade, on commence à ressentir une sensation douloureuse. La sophrologie vous apprend à dépasser cette étape de douleur en vous contraignant à vous concentrer sur des perceptions, en visualisant des images de bien-être.

De la sorte, vous accédez à un autre monde, un autre univers, un autre de conscience. Les sensations douloureuses se transforment en des sentiments beaucoup plus agréables. La sophrologie agit sur des zones qui effacent la douleur. Elle est destinée aux enfants, peut-être réceptifs à la technique ou en cas d’échec scolaire où la douleur s’installe. Elle leur apprend à optimiser toutes leurs capacités et à se relaxer.

En outre, les sportifs s’y intéressent aussi. Les préparateurs sportifs sont bien conscients du fait que les entraînements ne peuvent être efficaces que quand les sportifs ont un bon mental et un moral haut. Il existe donc de sophrologues dans ce domaine qui aident les joueurs, par exemple, à gérer la pression extérieure qui souvent est pesante.

Dans le monde de la santé, certains professionnels s’y adonnent. Cela leur permet de mieux gérer la pression psychologique liée à leur métier. La sophrologie se pratique pour soi-même : on entre dans les sensations profondes, l’écoute et la reconnaissance entière de son Etre., ceci, dans toutes ses dimensions possibles.

La sophrologie et la résonance vibratoire, quel rapport ?

Il faut noter que la sophrologie prend appui sur la respiration et permet à trouver l’équilibre dans sa vie, tant sur le plan physique, mental qu’émotionnel. La cohérence cardiaque est donc une technique de respiration qui elle-même, se base sur les neurosciences.

Le principal outil de la sophrologie reste alors la résonance vibratoire. Cette dernière agit sur le système nerveux autonome, autrement dit, sur toutes les fonctions vitales non volontaires. Le résultat visé est la meilleure connaissance de soi-même.

Comment se pratique la sophrologie ?

La sophrologie est une discipline qui se pratique sous forme de séances fréquentes. Des conseils de respiration et de visualisation sont prodigués par la sophrologue. Votre corps se détend bien au son de sa voix. Une fois les tensions effacées et éliminées, il est possible que vous atteigniez des zones incessibles de votre conscience.

La séance se déroule donc en trois étapes : le dialogue pré-sophronique qui est un moment d’échange sur les avancées depuis la dernière rencontre. Ensuite, la pratique elle-même qui consiste à vous faire visualiser des images avec des techniques dynamiques ou statiques. Enfin, la dernière étape qui est le dialogue post-sophronique.

C’est le moment où le pratiquant fait part de ses impressions après l’exercice et partage ses sensations avec le sophrologue. Toutefois, il faut rappeler que les exercices sont adaptés à la maladie de chacun ou de chaque pratiquant.

L’efficacité dépend de celui qui vous l’enseigne, d’où il est important de bien se renseigner avant de choisir un sophrologue. Une séance dure au moins une heure de temps. Il faut compter 15 à 20 séances pour dépasser certaines difficultés mentales comme le trac ou l’insomnie.