La sophrologie aux côtés de la médecine



Par qui la sophrologie peut être utilisée en complément de soins ?


La sophrologie peut être utilisée par les soignants diplômés, ayant suivis des formations,de différentes branches.

Plusieurs appellations sont possibles pour parler de cette pratique : médecine douce, chinoise, médecine parallèle, complémentaire ou encore médecine non-conventionnelle…Le praticien va chercher à développer la conscience du patient avec différentes techniques (réflexologie plantaire, thérapies, kinésiologie, acuponcture, massage…).


Aujourd’hui, Les thérapeutes, les psychiatres, les dentistes, les sages-femmes et autres médecins l’emploi déjà régulièrement. Pour ces derniers, la sophrologie représente une approche indispensable complémentaire à leurs soins, ayant des vertus apaisantes et relaxantes. Évidemment, il existe des cabinets de sophrologie, spécialisés pour des problèmes bien précis et des Écoles de sophrologie ont ouvertes avec des formations et des certifications délivrées par des professionnels.


Elle est le plus fréquemment utilisée dans la gestion de la douleur (physique ou psychique) notamment dans le traitement de la migraine ou en cancérologie.


Mais il est également intéressant de l’employer pour la récupération.En effet, après avoir vécu un traumatisme tel que le cancer, avoir subi une opération délicate ou encore une blessure pour les sportifs de haut niveau, la sophrologie aide le corps à la rémission.

Certains spécialistes profitent également des bienfaits de la sophrologie pour augmenter les chances de réussites des Fécondations In Vitro de leurs patientes par exemple.

Enfin on peut traiter des troubles de l’attention chez les hyperactifs.

Comment ça fonctionne ?


La pleine conscience de l’attention est la clef pour résoudre les maux. Elle permet la prise de conscience de ce qui ne va pas.Se concentrer et canaliser son esprit sur la douleur ou l’objectif que vous souhaitez que votre corps atteigne vous permet de retrouver un équilibre parfait entre le corps et l’esprit. Le praticien peut réguler les trop pleins d’émotions, pratiquer des exercices de respiration, de relaxation dynamique et développer les énergies positives du patient.Les séances peuvent être individuelles ou collectives.

Il existe des techniques simples pour faire gérer les émotions désagréables, grâce à un entrainement personnel adapté aux besoins du sophronisé/patient.


Par exemple, les exercices de sophrologie peuvent aider dans l’accompagnement des malades. Ces derniers ont inconsciemment tendance à s’identifier à leur maladie.Cette focalisation sur le négatif, sur un corps en mauvaise santé et une vie bouleversée produisent une baisse de moral voire une dépression, qui peut mettre leur vie en danger. Cela n’est pas anodin pour le développement de la maladie car ce phénomène peut produire un dérèglement des hormones qui affecte la gestion du bonheur ; à savoir la sérotonine, la dopamine, la noradrénaline, l'endorphine et le cortisol. Cela peut alors avoir de graves répercussions sur le corps.Outre le moral en berne, la tonicité neuromusculaire et le système immunitaire sont également altérés. Des techniques ancestrales comme la méditation de pleine conscience ou la sophrologie ludique permettent de palier certaines maladies.

La sophrologie est un soutien sans faille pour les sophronisés / patients qu’elle aide à vivre avec la maladie. En effet, elle leur apporte une visualisation d’eux-mêmes plus objective et qui n’est pas nourrit par la maladie. Elle les aide à atteindre les sensations agréables oubliées par des exercices qui permettent au corps humain de sécréter les hormones du bonheur. Le but étant d’atteindre une harmonie interne.


Votre praticien vous guide sur le chemin de la sophrologie afin d’atteindre une détente profonde et durable. Dans cet état votre corps va auto générer du bien-être et relancer la production d’hormone déréglée dans le corps.


En clair, si le mental va bien le corps va bien mais l’inverse est également valable…Alors apprenez à vous détendre et atteignez le bien-être rapidement avec une pratique quotidienne des exercices conseillés par votre praticien.

La guérison n’est jamais très loin, il suffit d’aller la chercher.